Télécharger
Partager
Elisabeth Moreno
Présidente Lenovo France

La digitalisation et l’adoption des outils numériques par la direction générale



Elisabeth Moreno, PDG de Lenovo, a accepté de partager son point de vue sur la digitalisation et l’adoption des outils numériques au niveau de la direction générale. De plus, elle explique pourquoi il est important d’agir maintenant pour renforcer la maîtrise du numérique, non seulement chez ses collègues dirigeants, mais aussi chez les femmes occupant des postes de direction.



Sherpany: Il est important d'avoir un leader dévoué pour piloter la transformation numérique. Selon vous, quelles sont les cinq grandes priorités que les PDG doivent garder à l'esprit lorsqu'ils travaillent sur les tendances de la transformation digitale ?

Elisabeth Moreno: Le rôle du CEO est fondamental pour accompagner toute transformation au sein d’une entreprise. C’est lui qui va donner la vision, communiquer le sens du changement envisagé et engager ses équipes dans l’action. Son implication personnelle est donc essentielle. Dans cette nouvelle ère de révolution numérique, qui impacte tant nos modes de vie, je vois 5 priorités pour le CEO :

  1. Tout d’abord cette transformation numérique doit être centrée sur l’humain, que celui-ci soit citoyen consommateur, client ou employé. C’est ce qui doit guider l’innovation et la transformation.
     
  2. Il faut « embarquer » son board dans la transformation. Ce sont eux qui définiront les objectifs et les bénéfices tangibles, qu’ils soient quantifiables et/ou qualifiables.
     
  3. Rechercher l’adhésion des employés dans le voyage. Tous les publics sont concernés par cette transformation mais dans l’entreprise, l’engagement des employés est essentielle pour la réussite du projet, ce qui passe par l’éducation, la formation et l’explication.
     
  4. Il faut « timer » le projet de transformation qui passera obligatoirement par des temps courts, des projets dont on verra la réalisation à court, moyen et long terme. La transformation digitale ne peut être que progressive et il convient de l’opérer périodiquement pour garder les troupes mobilisées.
     
  5. Enfin, cette transformation numérique est le travail de chacun et de chacune : la mixité est un élément clé, tout comme l’appropriation de cette tendance.



Sherpany: Une récente conférence intitulée «Transformation numérique, innovation et mixité » s’est tenue autour du thème de la transformation numérique. On y présentait les femmes qui travaillent dans des entreprises comme étant des leviers dans le processus de transformation numérique de leurs organisations. Que pensez-vous de cette perspective ?

Elisabeth Moreno: En 1er lieu rappelons-nous qu’un homme sur deux est une femme ! En 2e lieu, considérons que les femmes utilisent autant les technologies que les hommes, que ce soit à titre personnel ou professionnel. Dans un environnement global très compétitif, il serait insensé de n’utiliser que 50% des talents à notre disposition.


Et si l’on souhaite que les progrès numériques et technologiques au sens large bénéficient à tou(te)s, il faut avoir une démarche assurément inclusive. Parce que nous avons besoin d’une technologie avec une balance entre les valeurs féminines-masculines.



Par ailleurs, les technologies offrent de nombreuses opportunités aux femmes pour se réaliser et réussir : c’est un point qu’il faut considérer sérieusement, notamment lorsque l’on débute sa carrière. Le secteur des nouvelles technologies est le secteur qui recrute et innove le plus. Enfin, on oublie souvent que le Wifi a été inventé par une femme et que l’une des premières personnes codeuses au monde « Ada Lovelace » était une femme. Les femmes ont été en retrait dans ce monde de la technologie qu’on a considéré comme masculin. Or le moment est plus que propice pour les femmes d’oser prendre leur place et d’exprimer leur valeurs.


Sherpany: Une analyse générique de Harvard Business Review (HBR) révèle que « la maîtrise du numérique aide les femmes à trouver un emploi et à atteindre des niveaux d’éducation plus élevés, et qu’elle est de plus en plus importante pour aider les femmes à progresser au travail ». En faisant référence à l’environnement des entreprises françaises, comment percevez-vous la réalité d’aujourd’hui ? Quels sont les moyens mis en oeuvre pour que les femmes puissent progresser dans leur carrière, voire atteindre des postes de direction grâce au digital ?

Elisabeth Moreno: La mixité ou la parité suppose une égalité de responsabilités et de rémunération pour un même poste, ce qui passe par les mêmes compétences. Donc à l’évidence, la maîtrise du numérique est un facteur de progression pour la carrière des femmes. Ces outils sont par essence des moyens. A chacune (et chacun) de les utiliser à bon escient. Nous avons la chance de vivre dans un pays où nous avons accès à toutes les libertés, celle d’étudier, de travailler, de se former, de voyager, de choisir son métier, etc. Ces choses simples ne sont pas possible partout. Tirons en le meilleur parti car au-delà des aides et de la réglementation, c’est notre motivation et notre détermination qui feront la différence.


SherpanyLa parité a fait un bond en avant dans les conseils d’administration grâce à la loi Copé-Zimmermann adoptée en 2011. Aujourd’hui on commence à parler de quotas dans les comités exécutifs. Que pensez-vous de l’élargissement des quotas aux organes exécutifs des entreprises pour plus de parité ?

Elisabeth Moreno: Il me semble qu’une entreprise a tout à gagner à ressembler à ses clients. Dans notre cas, nos clients, c’est l’ensemble de la population qui peut se connecter pour des raisons professionnelles ou personnelles. C’est donc autant de femmes que d’hommes. A ce titre, nous avons une politique de diversité forte et notre comité de direction en France par exemple est quasiment à l’équilibre entre le nombre de femmes et d’hommes qui le composent, et ce, sans quota, mais uniquement sur la base de compétences reconnues, de résultats et d’efficacité.


Sherpany: En tant qu’éditeur de logiciel de gestion de réunions pour les dirigeants, les membres du conseil d’administration et les secrétaires généraux,nous constatons que les équipes de direction qui adoptent les outils numériques ont tendance à obtenir de meilleurs résultats dans leurs projets de transformation numérique. Pouvez-vous confirmer ? En quoi cela s’applique-t-il aux équipes dirigeantes en France ?

Elisabeth Moreno

Les outils numériques sont des outils de productivité, d’analyse, d’aide à la décision, et la transformation numérique s’appuie dessus. Les maitriser fait partie des compétences indispensables à tous les niveaux de l’entreprise. En les utilisant, les équipes de direction donnent l’exemple et favorisent l’échange et donc la transformation.



Sherpany: La France est l’un des pays qui œuvre à faire avancer la transformation numérique, révèlent les études. Cependant les choses avancent encore lentement au sommet des cadres dirigeants d’une entreprise. Partagez-vous cet avis ? Quelles sont selon vous les pistes d’amélioration pour faire avancer la transformation numérique dans les entreprises ?

Elisabeth Moreno: Quand je discute avec nos clients, nos partenaires, que j’interviens à différentes conférences, je vois nettement la progression et l’adoption du numérique à tous les niveaux de l’entreprise. À mon sens, la formation, l’éducation sont les premiers éléments, que l’on soit étudiant, que l’on débute sa carrière ou que l’on dirige une entreprise ou un département. 

Et c’est la constante formation et adaptation aux nouveaux outils numériques ainsi que la compréhension des bénéfices qu’ils offrent qui permet de progresser et d’être plus efficace dans son poste, et ainsi à l’entreprise de progresser et de se transformer numériquement de l’intérieur. Et je me réjouis de voir la France investir dans ce domaine. Les États-Unis ont leur GAFAM, l’Asie ses BATX, nous avons en Europe et en France tous les talents et les expertises pour apporter notre pierre à l’édifice.

Et il n’est jamais trop tard. Il est temps !

Elisabeth Moreno
Présidente Lenovo France
Elisabeth Moreno est nommée Présidente de la filiale française du constructeur chinois LENOVO en 2017. Entrée en 2012 au sein du groupe, elle a notamment occupé les fonctions de Directrice Commerciale Exécutive Grands Comptes EMEA. Diplômée d’une maîtrise en droit des affaires, puis d’un Executive MBA de l’ESSEC Paris et de l’Université de Mannheim, Elisabeth Moreno a débuté sa carrière en tant que juriste dans un cabinet d’avocats avant d’intégrer différents grands groupes informatiques & télécoms. Née à Hong Kong en 1988, LENOVO devient rapidement le 1er fabricant d’ordinateurs chinois, avant d’acquérir en 2005 la division PC d’IBM. Elle rachète en 2014 Motorola Mobility ainsi que la gamme serveurs System x d’IBM. Lenovo est un pionnier de l’innovation high-tech sur les marchés grand public et professionnel, et des technologies des datacenters. Chiffre d’affaires mondial : 43 milliards d'euros Nombre d’employés France : 250

www.lenovo.com

Connaissances et Ressources

facebooktwittergoogle-plus2linkedin2envelopsearch

Connaissances et Ressources

Sherpany présente des actualités d'entreprise, des articles d'experts, des entrevues exclusives, des études de cas et des pratiques exemplaires sur la numérisation et la transformation de la culture des réunions du conseil d'administration, des cadres supérieurs, des secrétaires généraux et des conseils généraux.

Voici quelques exemples de ressources d'information :

  • Portails web et logiciels de gestion de réunion
  • Numérisation et réunions virtuelles
  • Gestion et conformité
  • Leadership efficace

Contactez-nous

Nous sommes heureux de vous fournir plus d'informations sur la conformité et la sécurité du portail de conseil d'administration de Sherpany. Remplissez simplement ce formulaire et nous vous contacterons dans les plus brefs délais.

*Champs obligatoire.

La newsletter non è al momento disponibile in italiano, La preghiamo di iscriversi ad una delle seguenti lingue: