Première étude européenne sur les réunions de direction commanditée par Sherpany

La moitié des cadres craignent de perdre leur avantage concurrentiel en raison de réunions improductives. Découvrez les autres résultats clés de cette étude dans l’Aperçu des Opportunités par Forrester Consulting.

Les réunions jouent un rôle clé dans la performance globale des entreprises

Le succès d'une entreprise repose sur la prise de décisions stratégiques importantes, souvent réalisées lors de réunions. Pour mieux comprendre la façon dont les réunions sont utilisées par les cadres dirigeants et les vice-présidents européens, et savoir ce qui a changé depuis le COVID-19, Sherpany a demandé à Forrester Consulting, un cabinet de recherche international indépendant, de mener une étude à ce sujet.

 

None

266 cadres dirigeants.

None

Entreprises de plus de 1 000 employés.

None

Belgique, France, Allemagne, Italie et Royaume-Uni.

None

Fabrication, énergie, santé, industrie pharmaceutique, services financiers/assurance.


Les habitudes de réunions ont changé au niveau de la direction des entreprises

Cinq fois plus d'équipes de direction se réunissent désormais toutes les semaines

  • Si les réunions bi-hebdomadaires ont augmenté de près de 10 %, les réunions hebdomadaires ont presque quintuplé, passant de 4 % à 19 %.
  • Les réunions mensuelles ont diminué de 14 %, tandis que les réunions trimestrielles ont presque été divisées par deux pour atteindre 11 %.

L’importance des réunions de direction

Les réunions de direction jouent un rôle critique dans la prise de décision

  • 91 % des personnes interrogées jugent la planification stratégique comme étant particulièrement importante, et 71 % trouvent les réunions à ce sujet comme étant toujours ou presque toujours productives.
  • Les répondants accordent moins d'importance à la culture organisationnelle et à la stratégie de gestion des talents (56 %), aux fusions et acquisitions (52 %) et aux opérations, y compris les outils et les ressources (48 %). Seuls 40 % à 45 % estiment que les réunions sur ces sujets sont productives.

Le lien entre des réunions inefficaces et la performance

Les réunions de direction improductives ont un impact sur la compétitivité

  • 46 % des répondants s'attendent à perdre leur avantage concurrentiel en raison de réunions improductives.
  • 41 % des répondants réagissent moins rapidement aux perturbations.
  • 39 % des personnes interrogées affirment être passées à côté d'opportunités commerciales.

Des obstacles avant, pendant et après les réunions inhibent la productivité

Avant les réunions

39% : Incapacité à rassembler toutes les informations pertinentes au même endroit.

26% : Pas assez de temps dédié à la préparation (par exemple, documents
envoyés trop tardivement ou trop de documents).

22% : Incapacité à échanger des points de vue sur certains sujets ou à poser des questions en relation avec les sujets abordés au préalable.

Pendant les réunions

41% : Difficultés technologiques (par exemple, instabilité, qualité audio/vidéo médiocre, mauvaise intégration avec les autres outils).

38% : Pas assez de temps pour discuter de tous les points de l'ordre du jour.

36% : Pas assez d'informations disponibles basées sur des données.

Après les réunions

37% : Manque de visibilité sur les décisions prises et les délais.

21% : Aucun processus n'est en place pour assurer le suivi des décisions prises.

15% : Indisponibilité de comptes-rendus de réunion concis.

Une étude indispensable

Téléchargez votre exemplaire de l’Aperçu des Opportunités par Forrester Consulting, ainsi que les ressources visuelles associées.

Le COVID-19 a changé de nombreux aspects de nos vies, y compris la culture de réunion de la plupart des entreprises. Les cadres doivent apprendre à prendre des décisions stratégiques encore plus rapidement. Pour se protéger et protéger leur entreprise, ils doivent disposer d’un ordre du jour clair, d’objectifs de réunion explicites et mesurer la productivité de leurs réunions.

Tobias Häckermann
PDG de Sherpany

À propos de Sherpany

Sherpany est le leader suisse du marché des solutions de gestion de réunions. Depuis sa création en 2011, son PDG, Tobias Häckermann, poursuit l'objectif de créer un monde où chaque réunion compte.

La solution de Sherpany est basée sur la méthode déposée Azend®, qui a été élaborée d’après les découvertes les plus récentes en matière de science des réunions et des meilleures pratiques. Plus de 300 entreprises européennes et plus de 7 000 cadres utilisent déjà Sherpany. Sherpany a été reconnue comme l'une des meilleures scale-ups suisses par un panel d'investisseurs internationaux, pour son potentiel à devenir une licorne. 

Sherpany emploie plus de 130 personnes sur six sites en Europe, dont beaucoup travaillent à distance depuis 19 pays à travers le monde.